Home / Maroc / Abdallah Akar, l’art en ancre et lumière  

Abdallah Akar, l’art en ancre et lumière  

Abdallah AkarL’Institut français de Rabat accueille jusqu’au 10 janvier 2019, l’exposition « Encre et lumière » de l’artiste Abdallah Akar qui met l’accent sur sa recherche omniprésente sur l’encre et la transparence. Celui-ci a en effet été longtemps fasciné par l’importance de la lumière dans la calligraphie. Le principe du plein et du délié est l’essence même de l’esthétique typographique. Durant des années, Abdallah Akar a tenté de traduire cette recherche par une matérialisation, par un choix idéal des matériaux et des tissus, de la toile simple au papier transparent en passant par le métal. Dans les Poèmes suspendus, il présente avec brio l’effet de la lumière dans l’écriture.  

Né en Tunisie, Abdallah Akar arrive en France en 1970 pour poursuivre des études supérieures scientifiques à Paris VII. En 1980, il rencontre le calligraphe Irakien Ghani Alani. A partir de cette époque, il se partage entre enseignement de la calligraphie, collaborations multiples avec l’Institut du Monde Arabe à Paris, séminaires tant en France qu’à l’étranger et créations dans son atelier du Val d’Oise près de Paris.  

Au début des années 2000, il conçoit une installation qui fera date : 16 textiles calligraphiés, en hommage à la poésie préislamique, hommage réitéré en 2007 par la publication de Poèmes Suspendus (Muallaq’at) dans une édition franco-arabe aux Éditions Alternatives à Paris. En écho aux poètes de tous les continents, il propose sa vision marquée par une recherche d’une manifestation renouvelée du langage calligraphique, explorant des supports aussi variés que le textile, la toile, le bois, l’acier et même le verre. 

About Rédaction

Check Also

Meriem Mezian

EXPO : Meriem Mezian, ci-gît et revit l’Art  

EXPOSITION – Du 13 au 29 décembre prochain à Casablanca, l’Exposition « Les mains qui voient» rempile ...