Home / Maroc / A Oujda, Abdelkrim Benatiq veut mobiliser la jeunesse africaine 

A Oujda, Abdelkrim Benatiq veut mobiliser la jeunesse africaine 

Abdelkrim Benatiq
Abdelkrim Benatiq, ministère délégué chargé des affaires de la migration.

UNIVERSITÉ D’ÉTÉ – Si certains pays voient en la migration une contrainte, ou même une menace, le Maroc y voit plutôt un levier pour le développement de tout le continent. C’est en tout cas ce qui ressort du mot prononcé par Abdelkrim Benatiq, ministre délégué chargé des Marocains résidant à l’étranger et des affaires de la migration, mardi 9 juillet 2019 à Oujda, en ouverture de la première Université d’été des Jeunes Africains au Maroc. Un événement organisé à l’initiative du ministère délégué chargé des affaires de la migration qui se veut un lieu d’échanges et de partages entre les jeunes étudiants africains afin, comme l’a souligné le ministre, de favoriser les rencontres multiculturelles. Car la question de migration se doit d’être régler par une vision africaine dans le cadre de la coopération Sud-Sud, comme l’a si bien résumé M. Benatiq.  

«Aujourd’hui, avec cette université d’été, nous inaugurons un nouveau cycle qui d’ici peu donnera naissance à d’autres manifestations comme celle-ci dédiée à cette jeunesse africaine, véritable levier de développement», a clamé le ministre soulignant que l’Afrique a tous les moyens nécessaires pour devenir un pôle majeur de croissance et de développement. Il suffit, a-t-il affirmé, de concevoir une véritable politique migratoire qui place l’humain au cœur de ses préoccupations. D’ailleurs l’approche marocaine en matière de politique migratoire, inspirée de la vision clairvoyante de SM le Roi Mohammed VI, se veut avant tout d’être responsable en prenant en considération avant tout la dimension humaine.  

Il ne s’agit pas d’offrir des cartes de séjour, mais surtout de mettre en place une politique d’accompagnement multidimensionnelle en vue de favoriser une intégration harmonieuse des populations à travers notamment l’accès aux services de base (santé, éducation, emploi) tout en identifiant les défis à relever. Ainsi, comme l’a souligné Abdelkrim Benatiq, la vision du Roi Mohammed VI, présentée dans un message royal adressé aux participants au 30e Sommet de l’Union africaine (UA), a été proactive et clairvoyante. 

Cette Université placée sous le signe «Jeunesse en Afrique : levier de coopération Sud-Sud et promotion du vivre ensemble», réunira les jeunes étudiants étrangers des pays subsahariens et leurs homologues marocains, «dans un climat propice privilégiant l’échange, la découverte et l’apprentissage». Le choix du thème s’inscrit dans le cadre de la dynamique royale visant à impulser la coopération Sud-Sud et qui s’est concrétisée par les visites royales qui se sont multipliées en Afrique pour asseoir un cadre stratégique et pérenne de co-développement ainsi que par le renforcement de la coopération scientifique et technique avec les pays d’Afrique subsaharienne, qui a permis au Maroc de se positionner comme l’une des principales destinations des étudiants provenant en majorité de ces pays.  

Cette Université qui se poursuit jusqu’au 12 juillet 2019 réunira une centaine de jeunes étudiants étrangers d’origine subsaharienne et leurs homologues marocains. Ces jeunes vont débattre de thématiques relatives à la diversité culturelle et du vivre ensemble ainsi qu’à la coopération Sud-Sud et le co-développement. Le ministère profitera de cette occasion pour organiser des activités touristiques, sportives et culturelles dans la ville d’Oujda et ses environs, « créant ainsi une cohésion de groupe et un climat décontracté et propice à l’échange ». 

Rachid Abbar

About Rédaction

Check Also

street art

Quand le street art prend possession de Casablanca 

ART URBAIN – Avec SbaghaBagha, le street art investira cette encore la ville de Casablanca pour une 6e ...