Focus

A la COP22, le plastique se veut chic

A la COP22, le plastique se veut chic
  • Marocains partout
  • 16 Novembre 2016 - 10:40
  • Rédaction

A Marrakech, la Fédération Marocaine de Plasturgie a exposé durant la COP22 la contribution de l’industrie de transformation et de production des matières plastiques dans l’amélioration de la vie de l’Humanité et surtout les efforts consentis par les professionnels du secteur afin de réduire les émissions de CO2 en préservant les ressources. A cette occasion, la FMP a pris officiellement l’engagement d’atteindre un objectif de zéro déchet plastique dans les décharges en 2025.
La plasturgie, affirment-ils, est une industrie innovante, « c’est l’innovation qui a créé la plasturgie puisqu’elle a naquit pour réduire la consommation et la destruction des arbres et la sauvegarde des espèces et elle a substitué le bois dans plusieurs domaines, a substitué l’ivoire, elle a substitué le verre, énergivore, dans bien des domaines ». Les matières en plastique, insistent-ils, jouent un rôle prédominant lorsqu’il s’agit de fournir la qualité, le confort et la sécurité des styles de vie modernes. « Son rapport coût/performances impressionnant permet également à toute personne, quels que soient ses revenus, de profiter de ses avantages », soutiennent les professionnels de la plasturgie.
« Quand on pense plastique on pense trop souvent pollution, mais pas assez aux économies de CO2. Il est temps de sortir du « plastic-bashing ». Si l’on considère les économies générées par l’utilisation du plastique dans des industries comme l’automobile, l’aéronautique l’adduction d’eau potable ou encore l’agriculture, cela surpasse et bien très loin le CO2 dégagé lors de la transformation ce qui n’est pas le cas pour bien des industries », concluent les pros du plastique.

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

Chargement...