Europe

Maroc

Diaporama

Blogs

Le Maroc veut séduire les investisseurs à Washington

Le secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Industrie, de l’Investissement, du commerce et de l’économie numérique, chargé de l’Investissement, Othman El Ferdaous a mis en avant, jeudi dernier à Washington, les nombreuses opportunités d’investissement dont regorge le Maroc, tout en incitant les investisseurs américains à tirer profit des avantages qu’offre le climat des affaires propice qui distingue le Royaume. Intervenant lors d’une table-ronde organisée par l’ambassade du Royaume aux Etats Unis en partenariat avec le Business Council for International Understanding (BCIU), dans le cadre du 11e US-Africa Business Summit, organisé du 13 au 16 juin dans la capitale fédérale américaine, M. El Ferdaous a souligné que le Maroc a mis en place une stratégie de développement novatrice qui donne la priorité au capital humain et à la qualité de l’insertion du Royaume dans l’économie mondiale.

Cette politique, qui s’appuie sur une approche anticipative des besoins du marché, vise à drainer plus d’investissements porteurs d’intégration locale et à réunir les conditions nécessaires pour faire du Maroc un hub économique de premier plan en Afrique, a-t-il indiqué. Le leadership du Royaume sur le continent pourrait, comme l’a souligné le ministre, s’avérer bénéfique pour l’établissement d’un partenariat économique avancé entre les Etats Unis et l’Afrique. M. El Ferdaous a, en outre, fait observer que le Maroc s’est engagé dans une série de projets de développement structurants dans des secteurs clés, citant à cet égard, les 8200 hectares de zones industrielles dont dispose le pays et les plus de cinquante écosystèmes industriels mis en place.

Organisé par le Corporate Council on Africa (CCA), une association à but non lucratif créée en 1993, le 11ème US-Africa Business Summit connaît la participation des chefs d’entreprise et de gouvernements africains et américains pour discuter de divers thèmes, ayant trait notamment aux opportunités et aux défis d’investissement en Afrique ainsi qu’aux moyens de renforcer les relations économiques entre les Etats-Unis et les pays africains.

 

 

 

contributions

Tribune libre

Wydad et Raja : Grandeur et décadence!

Alors que son éternel rival, le Raja,  vit l’une sinon la plus grave crise de son histoire le Wydad traverse  quant à lui une période faste et caracole tant sur le plan national que continental. Champion du Maroc pour la treizième fois depuis la création de la Fédération Royale Marocaine de Football et la dix- neuvième fois si l’on prend en compte ses titres sous l’occupation française, le WAC domine de la tête et des épaules le football national où il a pratiquement fait cavalier seul cette saison. (suite…)


Chronique

Le pari fou réussi par Abdelhak Mendoça

Ils sont rares ceux qui savent que le RAC est l’un sinon le plus ancien club du Maroc. Crée en 1917 le Racing  Athlétic Club de Casablanca a été durant de longues années un acteur primordial et incontournable du championnat du Maroc avant  et post indépendance. La preuve en est que le club cher à feu Daniel Pilard, journaliste et entraineur, a été champion à trois reprises (1945, 1954 et 1972) avant de remporter une coupe du Trône en 1968 contre le Raja et d’accéder à une autre finale contre le Chabab de Mohammedia en 1972, finale qui n’a jamais été disputée. Le RAC a été, par ailleurs, vice-champion en 1962 et en 1965.

(suite…)

Chargement...